P10 au Mans

P10 au Mans

Podium et top 10 pour Défi Performance aux Fun-Racing-Cars de Mans 2020 !

Début de saison atypique sur un circuit mythique pour les Fun-Racing-Cars sur, le Bugatti, en ce début août 2020. Toutes les équipes Françaises, Anglaises, Italiennes et Belges se sont enfin retrouvées masquées mais heureuses dès le jeudi 30 juillet dans le paddock après l’annulation en série du début d’année de toutes les compétitions automobiles, pour la mise en place des 27 Ligiers JS2R et des 57 Funcups inscrites pour l’évènement.

Deux catégories, deux courses d’endurance, 6 heures pour les Ligiers JS2R et 8 heures pour les Funcups.

Règles sanitaires appliquées, les briefings qui se déroulaient habituellement dans la grande salle de presse du Bugatti pour plus de 250 pilotes, ont été réalisés de façon dématérialisée, chaque pilote a reçu un fichier pdf avec l’intégralité des règles à respecter, des drapeaux à connaitre et des différentes consignes de sécurité à respecter en piste, dans la pitlane et dans les stands.

A l’intérieur des teams, masque obligatoire pour les mécanos, les ingénieurs, les pilotes, les accompagnants, les cuisines, l’intendance, etc, gel hydro-alcoolique mis à disposition et règles sanitaires en vigueur dans les stands, le paddock et la pitlane.

Tout ceci mis en place et respecté, la compétition reprend ses marques et dès le vendredi les 2 séries alternent des roulages d’essais libres privés d’une heure et demie.

Dans le box numéro 15 du team Défi Performance, les Ligiers 32 et 22 sont engagées avec la Ligier 28 déjà présente lors du championnat 2019. Côté Funcup, on retrouve la 181 et la 449 (qui remplace la 413) ainsi que la biplace 337 qui roule uniquement lors des essais libres privés du vendredi pour faire découvrir la joie du pilotage aux pilotes néophytes du team et à un garçon de 16 ans bien connu du team dont l’anniversaire a été fêté la veille !

Passage caniculaire sur la Sarthe, les premiers chronos tombent sur l’asphalte bouillant du tracé manceau mais cela reste en dessous des temps de 2019. Chacun retrouve les sensations du pilotage et l’esprit des Fun-Racing-Cars.

L’équipage Italien de DC Motosport avec aux commandes l’ancien pilote de formule un (1994 et 1995), Doménico Schiattarella, et avec l’aide des mécanos et ingénieurs du team Défi Performance, termine la préparation de leur Ligier JS2R N°32 récemment livrée par la firme Ligier Automotive. Pose de la déco, des transpondeurs, des GPS, tout est prêt pour la course !

Samedi à la première heure, les 27 Ligiers s’élancent pour les premiers essais chronométrés officiels. Premiers tours de piste timides pour les uns, et premiers chronos aux avant-postes pour les autres. On retrouve notamment le trio Pernault-Basso-Prost dans la Ligier 92 du team Orhès en 4ème position avec un temps de 1’’43’203 précédé respectivement des Ligiers 15 48 et 25 avec une pôle en 1’’42’235.

Côté Défi Performance on retrouve la 28 en 16ème position avec un temps de 1’’45’268 avec le duo Orgeval-Capillaire, la 22 P20 en 1’’45’461 et la 32 de nos amis Italiens venus de Milan en 13ème position en 1’’44’923.

Pas de répit pour les gentlemen driver de la série JS2R, la course démarre 30 minutes après la fin des essais chronométrés, le temps de la mise en grille. Le départ lancé est donné à 9h30 pour 6 heures de course. Le rythme est donné par le trio de tête, le premier tour se passe sans encombre, la première course de l’année 2020 du championnat de France Ligier JS2R est officiellement démarrée !

La Ligier 28 du Team Défi Performance prend son rythme et remonte tranquillement dans le top 10. En milieu de course la 28 s’arrête à nouveau pour le changement des pneumatiques. Les 2 pilotes roulent dans les mêmes temps et amènent petit à petit la 28 dans le top 5.

A une heure de la fin de course la P28 est P3 et conserve cette place jusqu’au passage sous le drapeau à damier. Les deux premières marches du podium sont occupées par la Ligier numéro 15 du team Mathias Bèche Performance et par la Ligier 92 du team Orhès.

Les Ligiers 22 et 32 du team Défi Performance terminent respectivement P6 et P17 sur les 27 Ligiers engagées.

La cérémonie du podium est à l’identique des années précédentes, il est juste difficile de reconnaître les vainqueurs tous masqués !

15h45, début des essais libres officiels pour la Funcup ! La température au sol et dans l’air est moins importante que la veille, le ciel est légèrement voilé, les pilotes roulent dans des conditions idéales. Les chronos sont sensiblement les mêmes qu’en 2019, meilleur temps en 2019 en 1’’58’241 pour la 280 de Socardenne by Milo pour 1’’58’425 en 2020 pour la 438 de chez SKRacing.

On retrouve dans le top 10 les équipages qui ont animé les avant-postes du championnat 2019. La bataille se joue encore et toujours entre les équipes Françaises, Belges et Franco-belges !

Côté people, on peut noter la présence du Chanteur Claudio Capéo et de la quintuple championne de France de Voltige et première femme à intégrer les courses Redbull, Mélanie Astle. A noter aussi que la Funcup de l’Automobile Club de l’Ouest a été offerte pour cette épreuve Mancelle à un équipage de personnels soignants.

Après 2 heures de roulage, les essais chronométrés officiels Funcup démarrent. Le tempo est donné et on retrouve en Pôle la 282 A3PRO by M3M en 1’’58’’181 devant la 438 et la 280. La 449 du team Défi Performance se place P5 en 1’’58’750 alors que la 181 se positionne dans le deuxième tableau en 36ème position en 2’’01’883.

Ceci étant, on ne déroge pas à l’esprit Funcup, l’ordre de départ est défini par tirage au sort. Comme en 2019, la 449 du team Défi Performance part en pôle avec la ses côtés la 416 du team SKracing !

Dimanche 8h30, mise en grille des 57 funcups sous une météo plus que clémente, 19°C dans l’air. Les consignes pour le départ lancé sont données aux deux pilotes de tête. 8h57, le tour de formation est donné, chacun chauffe ses pneus derrière le safety-car. Le safety-car s’efface avant le raccordement, la 449 donne le rythme, les feux passent au vert, le directeur de course agite le drapeau, le départ est officiellement donné !

La 449 réalise un très beau départ avec déjà plusieurs longueurs d’avance au S dunlop. Le premier tour se passe sans problème pour tous les pilotes. Après quelques tours les Funcups reprennent plus ou moins leur position des chronos officiels de la veille.

Au 12ème tour, la 555 en perdition au garage vert vient percuter par l’arrière la 449 alors P8. 10 places perdues, la 449 termine son premier relais P18.

Dès le deuxième relais, la course est neutralisée au tour 22, la 461 s’est sortie au freinage de la courbe Dunlop. Les équipes du circuit sont en piste pour réparer la pile de pneus de protection déplacée lors du choc et pour évacuer la funcup en mauvaise posture. Ce Safety-car de plus de 20 minutes est favorable à la 449 qui remonte alors P5 à la fin de son deuxième relais. Le niveau est comme en 2019 très élevé avec des pilotes très aguerris dans les voitures de tête (280 socadernne by milo, 416 SKRacing, 440 No Limit, 24 Petolheads, 275 Zosh).

La 181 du team Défi Performance, connaît une avarie avec un cardan cassé mais réussit à rentrer au stand pour réparer. Les mécanos du team dirigé par Sébastien changent les pièces cassées en moins de 15 minutes, la 181 repart malheureusement au fond du classement compte tenu du niveau élevé du rythme de début de course.

La température sur le circuit sarthois plafonne à 20°C, la piste évolue guère et les chronos ne s’améliorent pas. La course est ponctuée de plusieurs safety-car de deux à dix minutes le temps de ressortir les coxs plantées dans les bacs à gravier suite à des sortie de piste sans gravité, excès d’optimisme pour les uns, freinage trop appuyé pour les autres ou encore trajectoire inadaptée !

La mi course est passée, la 449 du team Défi Performance est P8 et enchaîne les tours avec des temps homogènes entre les trois pilotes présents pour l’occasion (dont un quadruple champion de France de 2013 à 2016 !). Les positions commencent à se figer pour l’ensemble des concurrents du top 10. Les trois premières marches du podium se profilent pour les cinq plus rapides, la 280, la 440, la 282, la 555 (qui pour rappel nous a mis une boîte au garage vert !) et la 416.

Les relais sont maîtrisés en termes de durée de changement de pilote et de consommation, 1h20 environ pour un plein d’essence. Après avoir été panneauté, la rentrée dans les stands se fait en 2ème avec le limiteur de vitesse (50 km maxi pour la sécurité de tous), le pilote desserre ses harnais, recule son siège et passe le volant au pilote suivant après avoir coupé le contact, le tout se fait le plus vite possible avec l’aide d’un mécano qui guide et supporte le pilote sortant. Les autres mécanos s’occupent d’attacher le pilote suivant, vérifient la pression, l’état général de la voiture et donne le signal pour reprendre la pitlane en toute sécurité.

Le dernier Relais est passé, il ne reste plus que 30 minutes de course lorsque deux coxs sont arrêtées au pied de la passerelle Dunlop après une sortie de piste commune, un dernier safety-car est alors déployé, alors que la 449 est à l’opposé du circuit. Toutes les coxs se regroupent, la 216 et la 66 alors en bataille avec la 449 pour la 8ième position profitent de cette neutralisation pour reprendre l’avantage sur la 449. Dans le dernier tour la 18 de l’équipage Anglais, voisin de box du team Défi Performance, double la 449 juste après la passerelle Dunlop. Avec deux pilotes amateurs et un troisième quadruple champion de France, l’objectif du top 10 est atteint !!

La victoire est remportée par la 280 Socardenne by Milo (P2 en 2019) avec 226 tours couverts, suivie de la 440 de No Limit Racing et de la 555 Thimo qui seront les seules à terminer dans le même tour.

Le meilleur tour en course est attribué à la 282 A3PRO b M3M en 1’’57’315 soit 128.4 km/h de moyenne déjà détentrice de la pôle la veille !

Les prochaines courses se dérouleront les 21, 22 et 23 août prochains sur le circuit de Magny-cours pour une course de 12 heures en Funcup et 6 heures en Ligier JS2R suivie du Castellet les 4,5 et 6 septembre (où tout semble déjà complet !!).

Pour toutes informations et réservation, contactez Défi Performance, François au 06 84 75 87 25.

Texte : Thomas BERGER – Photos : Pierre L’HÔTE.

sed suscipit venenatis Nullam ante. justo